Histoire-Géographie

La commémoration du 11 novembre 1918 à St Pierre les Elbeuf

Par CINDY FALAISE, publié le mardi 27 novembre 2018 11:01 - Mis à jour le vendredi 30 novembre 2018 17:07
20181120_161439.jpg
Voici les travaux des 3e1 qui pendant près d'un mois ont réalisé des recherches sur les soldats nés dans la commune qui ont combattu entre 1914 et 1918. Vous trouverez les travaux individuels publiés en pièces jointes

Le travail des élèves est actuellement - et ceci depuis le vendredi 17 novembre- exposé à l'espace culturel Philippe Torreton dans le hall d'accueil.

 

 

Avant-propos

Ce projet a été conçu afin de mettre un visage sur ces nombreux noms inscrits sur le monument aux morts de la commune de Saint Pierre les Elbeuf. Humaniser ce que la guerre à détruit. Ancrer les élèves aussi dans l'histoire de leur commune. Ce modeste projet a été débuté mi-octobre avec le souhait de faire travailler les élèves avec les outils numériques à notre disposition au collège et un peu de réflexion historique autour de la mort tragique de ces soldats (maladie, mort au combat face à l’ennemi, blessures de guerre...)

Deux monuments aux morts existent dans la commune : le premier est présent au cimetière de la commune. Graver dans la pierre le noms des morts pour se souvenir de leurs sacrifice a été acté par le conseil municipal dès 1916. Le monument n’a pu être érigé qu’après février 1921 car il était nécessaire d’obtenir des fonds sous forme de dons notamment afin de le construire. Sur le monument, sous forme d’ obélisque, on peut supposer la présence d’une couronne de laurier, symbole de renaissance après la guerre, de gloire des sacrifiés.

Le second a été inauguré plus récemment et il fait face à l’hôtel de ville, place François Mitterrand. Il est d’ailleurs pour de nombreux élèves un lieu de passage obligé sans qu’ils y prêtent forcément attention.

On y reconnaît un casque de soldat, une couronne de laurier : le casque symbolise à la fois la guerre industrielle et la mort anonyme. La couronne de laurier comme cité plus haut rappelle la victoire et la renaissance à la fois comme symbole de nature. Ces symboles entourent l’abréviation du nom de l’ASSOCIATION DES MUTILES, REFORMéS et COMBATTANTS (AMRC) de la commune.

Chaque élève a choisi le nom d’un soldat présent sur la liste du monument aux morts avec pour seule obligation qu’il soit né dans la commune ou une voisine. Il devait identifier les circonstances et lieu de mort afin d’établir une cartographie et une chronologie des combats de cette guerre violente. Elle n’a pas épargné des combattants issus de différents corps de métiers : coiffeur, tisserand, laboureur, journalier, foulonnier, maraîcher qui ont souvent été recrutés comme soldats de 2e classe sur le front européen.

Je tiens à féliciter l’engouement des élèves de 3e1 dans ce projet. Nous remercions également Mr Patrick Redon à titre de président de l’association Culture et Loisirs pour son soutien logistique dans ce modeste travail de recherche de nos élèves ; Mme Lajoie Béatrice pour la prolongation culturelle de ce projet et Mr Motte au nom de l’espace culturel Philippe Torreton pour sa proposition d’exposer le travail de nos élèves. Remerciements aussi à l’ensemble des intervenants du collège, personnels enseignants et de direction qui ont contribué à rendre cette exposition possible : Mme Corroyer, Mr Loisel, Mme Toutain et Mme Deschamps.

Sources utilisées pour appuyer ce travail :

- les nombreux numéros du Journal d’Elbeuf parus depuis 2014 autour de la Grande Guerre ;

- Le P’tit Pierrotin N°14 de l’ACL -Saint Pierre les Elbeuf, publié en 2017.

- le site Web Mémoire des Hommes : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/ et des documents complémentaires du CDI du collège et la bibliothèque de la commune.